Gilles Duthil L’Institut SilverLife est le seul think tank français entièrement dévolu à la question centrale du vieillissement massif de la population et ses conséquences sur notre société. Sa force, c’est son approche résolument systémique et son ouverture qui le conduit à situer son action dans le champ non seulement français mais également européen.

L’Institut s’efforçe de dépasser les blocages actuels et la focalisation d’un certain nombre d’élus, décideurs publics ou privés, sur les deux leviers classiques recettes-dépenses. Les limites de cette approche sont aujourd’hui évidentes, et la crise durable que nous connaissons depuis 2008 renforce l’obligation d’imagination collective. Effort d’imagination qui doit être mené à la fois par les décideurs publics (Gouvernement, élus, collectivités…) et privés (associations, fédérations professionnelles, entreprises, investisseurs…), mais aussi par la société civile elle-même.

Depuis quelques mois, l’Institut a investi les outils du Forum et des conférences-citoyen afin d’associer en amont et de manière constructive la société civile aux choix collectifs et de dégager des consensus, y compris pour des réformes difficiles nécessitant des sacrifices.

Durant 7 ans de riches réflexions autour du vieillissement, j’ai eu l’honneur de présider l’Institut. J’ai pu aussi le voir se développer, occuper toute sa place dans le champ public, en même temps qu’il se structurait, précisait ses contours et sa mission. J’ai pu observer son audience grandissante auprès des élus, experts, décideurs publics et privés (plus de 12 000 abonnés à la newsletter et 2 500 personnes ayant participé durant les 7 dernières années aux journées et voyages d’études, aux colloques et rencontres parlementaires…).

J’ai noté avec satisfaction la mobilisation des associations et de la société civile pour appuyer nos prises de position ou participer à la réussite du Forum des 19 et 20 novembre derniers (près de 1 200 participants sur les deux jours).

L’Institut a largement contribué à faire émerger l’idée qu’il ne fallait pas opposer, au regard du défi du vieillissement à relever, l’économique et le social, le progrès humain et le progrès technologique, secteur privé et secteur public, le choix de l’universalité et le combat de chaque instant en faveur des plus fragiles.

Parce que je suis contre le cumul des mandats, et pour le renouvellement des idées, je cède aujourd’hui la présidence du Conseil d’Administration à Benoit PERICARD. L’Institut continue donc sous sa présidence et avec la même équipe. Je me mets à leur service en restant dans le conseil d’administration et en leur souhaitant une totale réussite pour la suite.

(1) En référence à « Sept ans de réflexion » (The Seven Year Itch), film américain de Billy Wilder (1955).

Gilles Duthil « Le principe responsabilité », l’ouvrage de Hans JONAS, paru en 1979, fait partie de ceux qui ont eu le plus d’influence sur les évolutions de la société au cours des dernières décennies en France et dans le monde.
Par une réflexion inédite sur l’impact du progrès technologique, il est considéré comme l’inspirateur de concepts de « principe de précaution » et plus largement de concepts tels que le « développement durable ».
Reprenant l’impératif catégorique de KANT, il propose une nouvelle éthique de la responsabilité tant individuelle que collective : « Agis de façon que les effets de ton action soient compatibles avec la permanence d’une vie authentiquement humaine sur terre et de façon que les effets de ton action ne soient pas destructeurs pour la possibilité future d’une telle vie ».
Ceci revient à impliquer davantage le citoyen dans les processus de décision, et favoriser l’acceptation de solutions partagées entre tous.
Rien ne sert alors d’opposer comme le font parfois les journalistes ou les commentateurs politiques « le simple citoyen » et « l’élu » ou « le Président de la République ». Au regard du débat public, il n’y a pas de différence de statut.
Devant le CESE (Conseil Economique Social et Environnemental), 3ème assemblée de la République, représentant les forces vives de la nation, le Président de la République a défendu le 12 juin dernier le modèle social à la française : « l’idée que nous avons besoin d’un environnement social qui lui même permette de donner une protection contre les aléas de la vie », sans « sacrifier la performance économique du pays ».
Approcher la question de l’adaptation de notre modèle social avec le levier du vieillissement massif de la population ouvre un nouveau champ de possibles.
A condition cependant de faire le pari de la responsabilité de chacun, au travers d’un engagement
citoyen, pour reprendre les idées de Hans JONAS. Le simple citoyen devient ainsi, avec les élus et le Gouvernement, l’acteur des politiques publiques rencontrant le souci d’une éthique individuelle et
collective.

Gilles DUTHIL
Président de l’Institut SilverLife

Les seniors sont une véritable chance pour la France car ils constituent en premier lieu une force économique : le CREDOC montre que « les activités commerciales liées aux seniors progressent à un rythme annuel de 1,8% contre 0,3% par an sur les vingt années précédentes. » Ce rythme devrait rester soutenu au cours des dix ans à venir.

Les seniors sont également une chance pour la France en terme d`emplois, avec la possibilité de développer de nouveaux secteurs, avec l`engagement des seniors dans les collectivités, avec la transmission des savoirs, en autre par le tutorat.

Enfin, ils constituent une chance pour la France et l`Europe, par le jeu des solidarités intergénérationnelles, intra- et infra-familiales.

Cette vision positive et dynamique du vieillissement, est celle soutenue par l`Institut Silverlife et le thème de son premier forum: « Les seniors sont une chance pour la France », qui s’est tenu les 19 et 20 novembre 2012 au Palais d’Iéna à Paris.

Le forum était organisé par le Conseil Economique et Social et Environnemental et l’Institut SilverlifeIl etait placé sous le Haut Patronage du Président de la République.

En présence de Jean-Paul Delevoye – Président du Conseil Economique et Social et Environnemental, de Jacques Attali, Philippe Herzog, Jean-Hervé Lorenzi, Raymond Soubie…

Ce forum s`inscrivait pleinement dans le cadre de l`année européenne du vieillissement en 2012. Il constituait le premier rendez-vous mettant en contact entreprises et seniors actifs.

Veuillez retrouver ici les enregistrements vidéos des sessions (bon de commande ci-joint)

Veuillez trouver ici le rapport d’étonnement élaboré par Mohammed MALKI
Ancien membre des Cabinets de Roselyne BACHELOT-­‐NARQUIN (Solidarités et cohésion sociale) et de Nora BERRA (Aînés et Santé)

Veuillez trouver ici les propositions de l’Institut Silverlife

Pour plus d’interactivité rejoignez-nous sur le blog du forum

Pour toute info complémentaire : contactez-nous!

soutien institutionnel

Institut Silverlife Retrouvez le site de l’Institut Silverlife, centre de recherche sur l’économie du vieillissement à l’adresse suivante : http://www.silverlife-institute.com/

 

Contribuez dans nos différentes rubriques en postant dès maintenant :

  •     un article, une étude/un abstract, une photo, une vidéo…, dans la rubrique dédiée,
  •     accompagné d’un texte d’introduction de 10 lignes maximum,
  •     en précisant nom, prénom, et qualité.

Dans l’attente de vous lire. A très bientôt !

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.